EvénementsLe groupe ConseillerNews

Word Cancer Day. Roberto Barmasse: « Une journée de mobilisation mondiale contre la peur, l’ignorance et l’immobilisme face au cancer »

4 février #JournéeMondialeContreLeCancer

La Journée Mondiale Contre le Cancer est une initiative de l’Union Internationale Contre le Cancer, la plus grande organisation internationale dédiée au cancer ainsi que la plus ancienne et qui vise à mener la marche dans le rassemblement, le renforcement des capacité et les initiatives de plaidoyer qui unissent la communauté du cancer pour parvenir à réduire le fardeau mondial qu’est le cancer, à promouvoir une plus grande équité et inscrire le contrôle du cancer à l’agenda de la santé internationale et du développement.

La Journée Mondiale Contre le Cancer engendre des conversations et provoque des dialogues plus profonds sur les problèmes relatifs au cancer qui sont les plus cruciaux de part et d’autre du globe. L’année dernière, la Journée Mondiale Contre le Cancer est parvenue à être mentionnée dans la presse plus de 15 000 fois dans 100 pays, dans la presse papier, en ligne et télévisée.

Chaque année, des centaines d’activités et d’évènements ont lieu à travers le monde, rassemblant les communautés, les organisations et les individus, dans les écoles, les entreprises, les hôpitaux, les centres commerciaux, les parcs, les centres communautaires, les lieux de culte, les rues et sur Internet. Cela nous rappelle avec force que nous avons tous un rôle à jouer pour réduire l’impact du cancer dans le monde.

Le thème de la Journée mondiale contre le cancer cette année, « Je suis et je vais », se focalise sur l’engagement à agir. Découvrez les initiatives et la campagne mondiale

L’intervention de l’Assesseur à la Santé Roberto Barmasse

La naissance du World Cancer Day remonte à la Charte de Paris de 1999. La première journée mondiale a été célébrée en l’an 2000, et depuis 2006 avec la participation de l’Union internationale contre le cancer, a pris la forme actuelle de mobilisation mondiale contre la peur, l’ignorance et l’immobilisme face au cancer.

Bien que l’urgence de la pandémie de Sarscov2 ait focalisé toute l’attention de la Santé publique dans la dernière année nous ne pouvons ignorer l’existence d’autres pathologies graves auxquelles le SSN doit donner des réponses adéquates, et parmi celles-ci les pathologies oncologiques.

La prise en charge des patients atteints d’un cancer en 2020 a inévitablement subi des répercussions en termes de visites suspendues ou reportées, de ralentissement de l’accès, de réduction des espaces dédiés aux soins.

Il est souhaitable que la tendance actuelle à la normalisation se poursuive au cours des prochains mois, ce qui nous permettra de récupérer toute l’activité suspendue; l’urgence Covid, en outre, a donné une impulsion aux projets de télémédecine et de renforcement de la médecine territoriale qui devront impliquer également l’oncologie dans une optique d’amélioration de l’assistance au malade.

Au cours de l’année 2021, d’importantes innovations sont prévues dans le domaine de l’oncologie sénologique : la région du Val d’Aoste évaluera l’introduction dans les LEA supplémentaires des examens de surveillance des patientes porteuses de mutations BRCA1 et 2, à haut risque de cancer du sein ou des ovaires et des tests de signature génétique visant à prédire le risque de récidive chez les femmes opérées d’un cancer du sein à risque indéfini; ce dernier test, déjà distribué par certaines régions en Italie, pourrait permettre d’économiser la chimiothérapie postopératoire à un nombre important de patients, avec des avantages indéniables.

Des attentes importantes pour l’oncologie découlent aussi du Projet 5000genomi@VDA, financé et fortement soutenu par la Région Vallée d’Aoste, auquel l’Oncologie du Parini participe activement; ce projet permettra, grâce à une instrumentation innovante de Next Generetion Sequencing (NGS), d’étudier le génotype des pathologies tumorales qui apparaissent chez les patients du Val d’Aoste et de détecter les mécanismes moléculaires altérés qui sont à la base de la tumeur spécifique. Cette connaissance permet dans de nombreux cas d’individualiser les traitements anticancéreux, par l’utilisation de médicaments connus et déjà enregistrés, ou par la participation à des essais cliniques de développement de médicaments innovants ou par l’accès à des médicaments déjà enregistrés pour d’autres maladies mais potentiellement efficaces.

 » Nous avons devant nous une année de défis importants pendant laquelle il sera demandé à tous le plus grand engagement, en souhaitant que les ressources ne doivent pas être à nouveau distraites pour faire face à la pandémie « .

Articles Similaires
du ConseilNews

Réuni le néo élu Conseil Fédéral

Le Conseil Fédéral de l’Union Valdôtaine s’est réuni le vendredi 17 septembre à…
Continuer
Le groupe Conseiller

IV Commission : nommé rapporteur pour le projet de loi sur les opérations de sociétés de la CVA

La quatrième Commission « Sviluppo economico », s’est réunie dans la matinée de…
Continuer
Le groupe ConseillerNews

L’assesseur à l’Agriculture et aux Ressources naturelles Davide Sapinet a rencontré Marco Protopapa assesseur à l’Agriculture du Piémont

L’Assesseur à l’Agriculture et aux Ressources naturelles Davide Sapinet, accompagné de…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione