La vie de l'Union

LE COIN DES PRÉSIDENTS DE SECTION ARPUILLES-EXCENEX: Franca BORRE

La Présidente de la Section d’Arpuilles-Excenex depuis une dizaine d’années est Franca Borre, Inspecteur de la Police muncipale, mère de deux enfants désormais adultes, et engagée en politique depuis les années 80: «ma famille a toujours été Unioniste, mais pas de manière active, sauf bien sûr mon cousin Fedele Borre (ex-Conseiller régional pour trois législatures n.d.r.) qui m’a convaincu de m’impliquer plus activement précisément dans les années 80, quand il y avait les Conseils de village, après quoi j’ai décidé de faire un pas en avant et j’ai été immédiatement élue Présidente de la Section». Sûrement parce que Franca est une femme très active qui aime s’engager à la première personne.

La Section d’Arpuilles-Excenex est petite, mais ses inscrits  ont toujours été constants au fil des années, «sauf bien sûr la période où il y avait eu beaucoup d’adhésions mais probablement en raison de la situation politique du moment ou aux fortes personnalités au pouvoir». Mais la particularité extraordinaire de la Section présidée par Franca Borre, c’est qu’il y a beaucoup de femmes «oui, je suis très contente de ça: nous avons beaucoup de jeunes filles avec un grand désir de faire. Et je suis très fière d’avoir pu impliquer Josette Borre aussi (l’actuelle Vice-Syndic d’Aoste n.d.r.) qui est l’une de nos adhérentes». Dans les mots de Franca on perçoit énergie, positivité et un grand espoir pour l’avenir de l’Union Valdôtaine; un avenir qui semblerait être, si l’on regarde sa Section, de plus en plus «jeune» et de plus en plus «femme». 

«Je dois dire que, en tant que Section, nous nous sommes dynamisés surtout depuis que Lavevaz est devenu Président et a tenu les promesses qu’il nous avait faites; cela a fait que beaucoup de jeunes de chez nous se sont mis en jeu et ils ont commencé à entrer en politique active». Donc, malgré la tendance générale, il y a encore des jeunes qui y croient et s’engagent, même dans les petits villages, «…sans oublier la présidence de Machet que, pour moi, a été comme une bouffée d’air frais pour notre Mouvement».

Franca croit beaucoup aux femmes modernes et n’a qu’un regret : «Je suis désolée d’être née trop tôt, car si j’étais née plus tard, je me serais activée d’une manière différente: les temps n’étaient pas bons à l’époque, nous les femmes étions laissées dans un coin. Alors que les filles d’aujourd’hui ont la possibilité de faire ce qu’elles veulent: il faut seulement les encourager et les soutenir,  par tous les moyens, pour surmonter les problèmes de la vie quotidienne». Il est maintenant indéniable que la société moderne, pour vraiment s’améliorer, a besoin d’une plus grande participation des femmes à la prise de décisions politiques « À ce propos – conclut Franca – ma mère me disait toujours ‘à tes noces il faut y être’».

Arpuilles-Excenex, le 15 mars 2022

Articles Similaires
La vie de l'UnionLes sectionsNews

BON TRAVAIL AUX NOUVEAUX ÉLUS !

Après le tour électoral de dimanche dernier pour le renouvellement de 4 Administrations…
Continuer
La vie de l'Union

78ème anniversaire de la mort d' Émile Chanoux: l'Union Valdôtaine au travail pour l' «Europe des Peuples»

«Come sarà la società di domani? Avremo la patria qual è ora, o avremo anche la grande patria…
Continuer
La JeunesseLa vie de l'UnionLe Comité

Assemblée générale European Free Alliance : vote à l’unanimité de l’adhésion de l’Union Valdôtaine et de la Jeunesse Valdôtaine

Communiqué de presse conjoint: ALLIANCE VALDÔTAINE et UNION VALDÔTAINE participent à Grand…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione