du ConseilLe groupe Conseiller

Lavevaz : le budget 2022/2024 offre à la Vallée d’Aoste les moyens de faire face à l’après-pandémie

Lundi 13 décembre, le Président de la Région, Erik Lavevaz, est intervenu en conclusion de la première séance du Conseil consacrée à l’examen des projets de loi de stabilité régionale, des dispositions connexes et du budget financier prévisionnel de la Région pour la période 2022-2024.

Le budget 2022/2024

Les perspectives sont aujourd’hui très différentes de celles d’il y a un an: les armes dont nous disposons pour lutter contre la pandémie sont plus tranchantes, mais malheureusement pas encore résolutives. La programmation financière de 2022 et des trois prochaines années, que nous analysons ces jours-ci, est encore une programmation de transition, mais le budget regarde dèjà au-delà, pour donner à la Vallée d’Aoste les instruments nécessaires pour affronter la post-pandémie. Nous espérons tous que cela pourra se faire dans les plus brefs délais: nous savons que nous avons devant nous des années de grand ferment et de développement intéressant. Cela vaut d’abord pour les ressources du Plan National de Relance et de Résilience, qui arriveront d’une manière et d’une forme qui ne sont pas encore parfaitement connues. Le scénario de la nouvelle programmation des fonds européens est également très pertinent. Nous ne pouvons pas nous laisser entraîner par un défi qui a peu d’antécédents dans l’histoire récente: nous devons faire en sorte que ces opportunités deviennent un levier pour les initiatives d’autres acteurs, privés ou non. L’objectif est d’engendrer un cercle vertueux qui réussisse à engendrer des bénéfices importants et exponentiels pour la Vallée d’Aoste.

Vallée d’Aoste et Rome

Dans la salle du Conseil, Lavevaz a communiqué sur la table de travail avec le Ministère de l’économie visant à réduire la contribution à la Vallée d’Aoste pour l’assainissement des finances publiques: “la clôture de l’accord en temps utile pour l’approbation de notre budget nous a permis d’avoir une disponibilité supplémentaire de 20 millions par an. Nous avons même obtenu un engagement de la part du Gouvernement à évaluer autres interventions ponctuelles, qui devraient être objet déjà de la Loi de Finances en discussion ces jours en Parlement.

La santé est une priorité pour tous les Valdôtains

Une priorité essentielle est celle du système sanitaire, qui a vu l’urgence pandémique se greffer sur un cadre qui montrait déjà des criticités. Les sanitaires ont déployé un énorme effort ces dernières années, mais la pénurie de médecins a risqué et risque encore de mettre en péril le fonctionnement de structures essentielles pour les Valdôtains. C’est pourquoi nous avons accordé une très grande attention, dans les instruments de programmation, aux initiatives pour rendre attractive la système sanitaire valdôtaine pour les jeunes diplômés de l’Université, comme pour les professionnels les plus expérimentés. Nous devons être clairs sur le fait qu’il ne s’agit que d’un premier pas, qui n’empêche pas l’adoption rapide du Plan régional pour la Santé et le Bien-être social, avec une nouvelle organisation territoriale et une plus grande efficacité des structures. C’est également dans cette direction que le pas en avant, décisif et définitif, a été fait pour la construction du nouvel hôpital, qui verra le début de l’adjudication des travaux au cours du 2022 et qui sera successivement complété avec le projet de la partie ouest avec le corps historique. Le résultat sera une intervention à l’avant-garde, fonctionnelle et même une excellente action du point de vue urbaniste et de récupération du patrimoine architectural de la ville d’Aoste. Toujours dans le domaine socio-sanitaire, nous avons prévu les dépenses nécessaires pour couvrir complètement les exigences  des lois sectorielles concernant les services aux personnes âgées et aux crèches, par exemple. De cette manière, il est également possible de garantir une couverture adéquate pour les services essentiels à notre communauté, y compris les budgets des collectivités locales qui gèrent ces services.

L’importance des politiques d’inclusion et de l’emploi

Pour pouvoir imaginer une reprise stable et en perspective, l’aspect le plus important est, peut-être, le développement économique, notamment lié à des politiques d’inclusion et de travail correctes. Nous avons imaginé mettre en œuvre et développer aussi le monde de la recherche, en considérant certaines excellences de niveau international que nous avons dans des domaines scientifiques spécifiques sur notre territoire. En plus du monde de l’industrie, le travail dans notre Région signifie, en grande partie, le tourisme et l’agriculture. Dans la logique des priorités contingentes, nous avons de toute façon augmenté les ressources dans ces deux domaines fondamentaux pour notre région.

Le 2022 sera l’an pour planifier et réaliser la réforme de l’Administration

Le 2022 sera une année très importante pour planifier et ensuite réaliser une réforme structurelle de l’Administration, soit dans une logique d’Administration régionale, que dans une logique de secteur. Le monde des collectivités locales est fortement impliqué dans ce processus, qui a déjà commencé en partie. Il est plus que jamais nécessaire une vision globale, qui porte à une réforme organique et partagée. Les collectivités locales sont le squelette de notre système d’autonomie et, en tant que telles, elles doivent avoir une autonomie fonctionnelle, dans une logique véritablement fédéraliste. Pour ce faire, au cours de l’année 2022, outre les réformes structurelles, il faudra revoir les règles d’organisation du secteur, notamment le thème du personnel. Dans cette direction, la majorité a déposé aujourd’hui quelques amendements, pour accueillir des demandes parvenues du Conseil permanent des collectivités locales, justement dans la logique de la majeure flexibilité pour l’engagement de personnel à temps déterminé.

Une réponse concrète à nos consortiums

Les normes contenues concernent des interventions urgentes d’entretien de l’ordonnancement. Il s’agit de modifications surtout de nature technique mais avec des retombées importantes, comme par exemple la norme qui détermine enfin une solution définitive pour la clôture de nombreuses réorganisations foncières que nos consortiums ont promues au fil des ans, mais qui ne pouvaient pas être formellement conclues en raison de l’indisponibilité de certains propriétaires. Dans les premiers mois de 2022 nous proposerons, comme nous avons déjà fait l’année passée, un projet de loi de maintenance législative plus vaste.

Articles Similaires
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Skiroll: grazie alla maggioranza regionale arriva un circuito nel comune di Brusson e l'allungamento del circuito di Bionaz

Lo skiroll è uno sport praticato soprattutto in estate su strade asfaltate, nato per consentire…
Continuer
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Covid19 - Il Presidente Lavevaz scrive al ministro Speranza

Il Presidente della Regione Erik Lavevaz nella mattinata di oggi, mercoledì 19 gennaio, ha scritto…
Continuer
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Le message de vœux de fin d’année du Président de la Région Erik Lavevaz

Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione