du Conseil

La Journée internationale des droits de la femme doit être un jour de réflexion et de confrontation sur des thèmes comme l’injustice, la souffrance, la discrimination.

Le 8 mars, c’est la Journée internationale des droits de la femme qui commémore tant les acquis sociaux, économiques et politiques que les discriminations et les violences dont les femmes ont été et font l’objet dans de nombreuses parties du monde. La journée d’aujourd’hui doit servir à valoriser le rôle et la valeur de la femme dans la société, sans instrumentalisation ni victimisation excessive.
Dans l’histoire du Conseil Vallée, l’Union Valdôtaine a eu l’honneur de faire élire et travailler aux côtés de femmes comme : Marie Céleste Perruchon – veuve d’Emile Chanoux – élue vice-présidente du Conseil en 1963 ; Maria Ida Viglino, unique femme du Comité de libération nationale et élue Assesseur à l’éducation et à la culture; Teresa Charles professeur, membre de l’Académie Saint-Anselme d’Aoste, Assesseur à l’éducation et à la culture de 2003 à 2006; Adriana Viérin, libérale et présidente de l’association l’Agrou, élue en 2003 Vice-présidente de la Commission du Développement économique; Hélène Impérial, chirurgienne vasculaire, en 2003, elle a été vice-présidente de la Commission des services sociaux et en 2018, elle a fait partie de l’équipe qui a effectué le premier prélèvement de reins par des chirurgiens de l’hôpital Parini; Manuela Zublena, première présidente de l’Union valdôtaine, Emily Rini, élue en 2008, a été la première femme Présidente du Conseil Valle en 2012 et Marilena Péaquin, entrepreneuse, en 2013 elle a été Vice-présidente du Conseil Régional, en 2014, il a créé la Fondation Rinaldo Bertolin en utilisant les fonds de sa propre indemnité de Conseillère.
«Femmes de grande valeur qui ont su porter ses compétences en faveur de toute la communauté valdôtaine soit dans leur activité politique que dans leur quotidien – ils mettent en évidence les Conseillers du groupe Union Valdôtaine -. La Journée internationale des droits de la femme doit être un jour de réflexion et de confrontation sur des thèmes comme l’injustice, la souffrance, la discrimination. La discrimination et la violence figurent encore trop souvent à l’ordre du jour. En témoigne le vote en cours aujourd’hui au Parlement européen qui décidera de la levée de l’immunité des trois députés catalans : Carles Puidgemont, Clara Ponsatí et Antoni Comín. Un vote qui risque de compromettre le projet d’Europe des peuples qui repose sur la sauvegarde des droits des minorités nationales en Europe. La pensée va aujourd’hui à l’eurodéputée Clara Ponsatí et à toutes les femmes qui, par leur comportement et leur exemple, ont combattu la violence et l’injustice. Notre engagement est et sera toujours de travailler pour un monde plus équitable.»

Le Groupe de l’Union Valdôtaine au Conseil de la Vallée

Articles Similaires
du ConseilEvénements

École de la Démocratie : un cours de haute politique dédié aux jeunes administrateurs locaux

Pour les administrateurs de la Vallée d’Aoste, le délai de présentation de leurs…
Continuer
du Conseil

Comunicato stampa congiunto Union Valdôtaine, Alliance Valdôtaine - Stella Alpina, Vallée d'Aoste Unie, Misto

In politica ci vuole serietà e coscienza delle proprie azioni «In politica occorrono serietà e…
Continuer
du ConseilLe Comité

Élu le nouveau Comité Fédéral, vice-présidente Sara Favre

Vendredi 1octobre, à l’auditorium de Quart, s’est réuni le Conseil Fédéral de…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione

 

Le débat

Lunedì 8 marzo si vota per l'Europa dei Popoli

Vaut la peine d'être lu...