La boîte à souvenirs

La Boîte a Souvenir – La roue de l’Histoire tournera quand même

« La Boîte a souvenir: l’idée est de réunir dans un lieux les numero du Peuple Valdôtain qui ont marqués la vie de tout les Valdôtains ».

L’homme qui regarde un paysage de montagne, en automne, le voit im­mobile: des forêts sans vent, des pâ­turages sans vie, des glaciers sans mou­vement.
L’ homme est porté à croire que la planète, sur la quelle il vit, est immo­bile, que l’Univers qui l’entoure est figé pour l’éternité.
Cette idée est pénétrée profondé­ment dans le subconscient, de telle sorte que lorsque une catastrophe ou un fait naturel quelconque changent l’as­pect du paysage l’homme reste muet et abasourdi dans sa stupeur.


« Eppur si muove » disait l’ astrono­me persécuté par les immobilistes du XVIe siècle.

Le monde qui nous entoure a tou­jours été travaillé, labouré, tourmenté par une force, qui, pour le croyant, est l’instrument de Dieu.
C’est la Force qui a dégagé du chaos les astres et les constellations, c’est la Force qui a créé la vie multiforme et merveilleuse, c’est la Force qui a sou­levé et détruit et soulevé de nouveau les océans et les continents, c’est la Force qui agite la conscience de l’homme.
La société, cet homme collectif, n’ é­chappe pas à cette force, à cette loi.
Nous plaignons beaucoup les fem­melettes qui ont besoin du miracle pour croire en Dieu.
Dieu est cette Force terrible, Dieu est cette Loi.
Seuls des misérables en mauvaise foi ou des primaires attardés en des posi­tions moyenageuses peuvent concevoir Dieu comme un tabou sculpté dans le bois, qui protège les coffres-forts des bourgeois parvenus ou les privilèges des classes féodales.

« Ci salveranno le Vecchie zie ? »

« Le vecchie zie ed i vecchi idoli non vi salveranno » nous répondons.

La société est semblable à un être organique, qu’une métamorphose con­tinuelle agite, change et secoue dans les fibres les plus intimes.
Il est souhaitable que ce changement se fasse à travers une évolution gradu­elle.

Si quelque microcéphale croit de pouvoir l’arrêter avec des escamotages électoraux « habiles » ou avec des or­donnances de police de quelque ancien espion de l’Ovra, il se trompe lourde­ment. La roue de l’histoire ne s’arrête pas. Elle fera sauter en l’air comme des pantins les funèbres larves élu passé, qui ne sa vent pas regarder vers l’avenir.

Severino Caveri – Le Peuple Valdôtain Décembre 1954

Articles Similaires
La boîte à souvenirs

La Boîte a Souvenir - A la Jeunesse Valdôtaine

« La Boîte a souvenir: le 6 octobre 1946, un jeune valdôtaine, M. Vietti, pendant le deuxième…
Continuer
La boîte à souvenirs

La Boîte a Souvenir - L'Avenir signé par Émile Chanoux

Aujourd’hui, 18 mai 2021, nous célébrons le 77 anniversaire de la mort d’Émile Chanoux.
Continuer
La boîte à souvenirs

La Boîte a Souvenir - Chambre des Régions et organisation Fédéral de l'Etat

« La Boîte a souvenir: l’idée est de réunir dans un lieuxles numero du Peuple…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione

 

Laisser un commentaire