FédéralismeLe débatMonde Francophone

Jurassiens et Valdôtains, une amitié de longue date

C’est en 1971 que trois mouvements autonomistes et fédéralistes, représentant des communautés francophones – l’Union Valdôtaine, le Rassemblement Jurassien et le Mouvement Wallonie Libre – décidèrent de fonder un organisme international se proposant de  participer à toute action en faveur de l’illustration et du rayonnement de la langue française, de renforcer les liens de toutes sortes unissant les peuples de langue française et d’assurer entre eux toute forme de solidarité politique, en particulier lorsque les droits linguistiques et culturels de ces communautés francophones sont menacés, contestés, réduits ou ignorés par des centres de décision qui leur sont extérieurs. Créé sous l’intitulé « Conférence des minorités ethniques de langue française », cet organisme s’élargit par la suite à d’autres réalités francophones minoritaires, notamment le Québec, l’Acadie et les Fourons, ainsi qu’à des associations représentant la Romandie et la France.

Pendant des décennies, des « Conférences des Peuples de Langue Françaises » furent organisées dans les différents Pays concernés, permettant de mettre en commun les expériences respectives et de mener des actions concertées de défense et de promotion de la Francophonie.

Au sein de cette organisation, les rapports entre les Valdôtains et les Jurassiens ont toujours été particulièrement intenses, en raison de la proximité géographique, des dimensions comparable des deux communautés et de l’idée fédéraliste à la base de l’action autonomiste de l’UV et du Rassemblement Jurassien : les Valdôtains figuraient toujours parmi les participants habituels à la « Fête du Peuple Jurassien » se déroulant annuellement au mois de septembre et des représentants du Jura ont toujours participé aux Congrès unionistes.

Ce fut donc avec enthousiasme que les Unionistes saluèrent, en 1978, le référendum qui créa le Canton et République du Jura, en sanctionnant enfin son autonomie par rapport au Canton germanophone de Berne. C’était cependant une victoire incomplète, car le district de Moutier demeurait sous obédience bernoise. Une consultation référendaire eut lieu le 18 juin 2017, qui affirma la volonté de sa population d’adhérer au Jura (2067 « oui » contre 1930 « non »); mais le vote fut invalidé par la préfecture bernoise prétextant de prétendues irrégularités. On souhaite que le vote d’hier, 28 mars 2021, par lequel cette volonté a été confirmée. consacre définitivement la restitution aux Jurassiens de l’intégrité de leur Pays.

Djeyar

Articles Similaires
CultureLe débat

L’ancienne chapelle de Saint-Clément témoigne de vingt siècles d’histoire

La louable initiative de l’évêque Mgr Lovignana de restructurer l’ancien siège de la…
Continuer
EuropeFédéralisme

La vision Rétrograde de l'Europe du futur de Salvini et Meloni

La “Lega” de Salvini et “Fratelli d’Italia” de Meloni, avec autres 14 partis…
Continuer
Le débat

L’avancée de Giorgia Meloni et ce qui se cache derrière elle

Les sondages électoraux de ces jours nous indiquent que Giorgia Meloni semble être inarrêtable.
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione