du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Faune sauvage : « essentiel de travailler avec le Ministre de l’agriculture et le Ministre de l’écologie sur la thématique »

L’assesseur à l’agriculture, Davide Sapinet, lors des travaux du Conseil régional du 17 novembre, a fait rapport sur le fond des actions mises en œuvre pour la gestion du loup en Vallée d’Aoste.

Les actions

Les actions d’information et de formation sur le loup, destinées aussi bien aux professionnels directement concernés par la surveillance qu’aux personnes intéressées, tels qu’éleveurs ou chasseurs, ont été constamment au centre de l’attention de la Région: il est fondamental de fournir des informations correctes sur ce prédateur, afin d’éviter toute confusion. «En ce qui concerne la formation, nous avons formé une centaine de bénévoles, du monde de la chasse, des guides de la nature et des associations environnementales; une première session du cours a déjà eu lieu avec la participation de 30 personnes, tandis que deux autres se tiendront prochainement».

L’Assesseur a donc énuméré une série d’activités d’information effectuées, «à partir de la mise à jour de la section internet du site de la Région consacrée au loup avec de nombreuses informations en temps réel. Des documents infographiques ont été conçus en collaboration avec les Communes; des soirées d’information ont été réalisées en différentes communes au cours de l’été. En outre, cet été les équipes d’intervention du projet Life Wolfalps, composées d’agents du Corps forestier de la Vallée d’Aoste et de techniciens expressément mandatés dans le cadre dudit projet, ont effectué plusieurs visites dans des entreprises agricoles en haute, moyenne et basse Vallée pour la formation et l’information des éleveurs en alpages afin de fournir une assistance technique et de définir la meilleure stratégie de protection du bétail. Le cas échéant, le matériel nécessaire à la protection du bétail a été fourni en prêt et usage gratuit, dans l’attente que les éleveurs puissent acheter leur propre équipement à l’aide des contributions régionales. A l’occasion de la prochaine réunion des Régions alpines à propos du loup, demandée par notre Région, de nouvelles expérimentations dissuasives seront évaluées et pourraient être insérées dans notre région avec le Piémont

«Les obligations  – a conclu l’Assesseur à l’agriculture – prévoient que la Région communique à la Commission européenne, par l’intermédiaire de l’État, toute  dérogation, à savoir le prélèvement, la capture et l’abattage éventuel des loups, à condition qu’il n’existe pas d’autre solution valable et que ces actions ne compromettent pas le maintien de l’espèce, dans un état de conservation favorable, dans son aire de répartition naturelle. À l’heure actuelle, aucune action de ce type n’a été mise en œuvre et il n’y a donc pas eu de communication. A cet égard, la collaboration avec les Provinces de Trento et Bolzano est fondamentale, tout comme un travail entre le Ministre de l’agriculture et le Ministre de l’écologie sur la thématique du loup et, plus en général, sur les problématiques de la faune sauvage, est nécessaire

Related posts
du ConseilLe groupe ConseillerNews

I lavori del Consiglio Regionale in diretta

IlConsiglioregionaleè convocato mercoledì 30 e giovedì 1° dicembre. POTETE…
Read more
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Le Musée régional de sciences naturelles Efisio Noussan ouvre ses portes au public

Dans la matinée du mercredi 23 novembre 2022, le Président de la Région, Erik Lavevaz, en…
Read more
du ConseilLe groupe Conseiller

IV Commissione: parere favorevole sugli interventi a favore dell'imprenditoria giovanile e femminile

Nella mattina di giovedì 24 novembre 2022 la Commissione « Sviluppo economico » ha espresso…
Read more
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione