du Conseildu Gouvernement RégionalNews

Entretien avec l’Assesseur à la Santé, Bien-Être et Politiques sociales Roberto Barmasse

Le plan socio-sanitaire, les fonds du PNRR, la campagne vaccinale, le budget régional dans sa phase finale, la fuite du personnel sanitaire de la  Vallée d’Aoste et l’augmentation de la pandémie ne sont que quelques-uns des thèmes prioritaires sur la table de l’Assessorat à la Santé, Bien-Être et politiques sociales. Nous avons interviewé l’Assesseur Roberto Barmasse pour faire le point de la situation à un an de son élection.

Monsieur Barmasse, au cours des derniers vingt jours, la pandémie a recommencé à croître. Le Gouvernement National a décidé d’élargir le caractère obligatoire de la vaccination aux forces de l’ordre et aux enseignants. Cela signifie une augmentation du travail pour nos sanitaires et pour tout le personnel des Hubs vaccinaux.  Quelles sont les actions mises en œuvre en Vallée d’Aoste?

“La quatrième vague ne doit pas nous prendre au dépourvu. Nous avons besoin de personnel qui puisse accompagner le personnel existant qui ne peut pas faire face à tout. C’est pourquoi nous avons lancé un appel aux médecins, aux biologistes, aux pharmaciens, aux infirmiers et aux professionnels de la santé, aux retraités et aux professions libérales qui seraient disponibles pour quelques semaines pour soutenir cet effort supplémentaire. Nous devons vacciner autant de personnes que possible pour contenir la nouvelle recrudescence du virus. C’est précisément avec cette intention que le Gouvernement régional a décidé, dans la journée du lundi 6 décembre,  le schéma d’Accord entre la Région, L’Agence USL Vallée d’Aoste et les organisations syndicales des pharmaciens (Federfarma Vallée d’Aoste et  Assofarm Vallée d’Aoste), pour l’administration des vaccins contre le SARS-Cov-2 dans les pharmacies publiques et privées conventionnées”.

Sempre in ambito della pandemia, la variante Omicrom spaventa. Secondo l’ISS (Istituto superiore di Sanità) non esistono ancora evidenze che l’infezione con Omicron causi una malattia più grave rispetto alle altre varianti. I vaccini restano indispensabili? In Valle d’Aosta è già stato individuata la variante Omnicrom?

« Vaccinare resta indispensabile al di là delle varianti del virus. Più persone si vaccinano più riusciremo a fronteggiare il virus e prima ne usciremo. Al momento in Valle non si registrano casi della nuova variante, ma continueremo a monitorare la situazione per non farci trovare impreparati ».

Comment se déroule la campagne de vaccination en Vallée d’Aoste?

“D’après nos données, la campagne de vaccination se passe bien. Avec la troisième dose, nous tenterons d’augmenter considérablement la vaccination et j’espère que ceux qui ne l’ont pas encore faite pourront également y repenser. Nous devons faire un effort décisif qui a comme forte motivation la nécessité d’éviter l’infection et d’éventuelles graves conséquences à de très nombreux citoyens. Surmonter cette urgence signifie aussi donner de l’oxygène à l’économie de la Vallée d’Aoste”.

Da Medico, cosa direbbe a chi è indeciso sulla scelta di vaccinarsi?

 « Prima di essere un uomo prestato alla Politica sono un Medico e, quindi, un uomo di scienza. Non c’è altra via se non quella di fidarsi della medicina. In una situazione come quella in atto è corretto e normale porsi delle domande ma ritengo sia fondamentale, proprio perché parliamo di salute, cercare le giuste risposte. Dove trovare le risposte corrette? Io, a chi si dimostra indeciso sulla scelta di vaccinarsi chiedo: meglio dare fiducia a chi ha passato anni a studiare e a formarsi sul campo o a chi propone tesi estrapolate dal web o da fonti non verificate? « 

La pandémie a mené à la rédaction du Plan Socio-sanitaire. Quels seront les changements les plus importants dans le domaine de la santé pour les citoyens après son approbation?

Le Plan manquait depuis dix ans et pour une santé en phase avec les temps et capable d’intervenir de manière efficace sur le territoire, il fallait changer de rythme. Notre idée de santé est celle d’un service de plus en plus proche de la personne. Après dix mois de travail de la part des différentes structures, nous sommes arrivés à la rédaction d’un Plan qui dicte les lignes directrices pour les prochaines années, en intervenant sur 5 Macro-aires: Prévention et sécurité, Assistance territoriale, Assistance hospitalière, Welfare social et Governance. Face à une analyse des besoins mis en évidence par la population résidente, des priorités, des objectifs politiques spécifiques et, par la suite, des actions pour leur donner une réponse organisée ont été identifiées”.

Un Piano Socio sanitario, come lo ha definito lei, “Democratico” perché chiede, tramite la piattaforma new.regione.vda.it/sanita-salute-e-politiche-sociali, la partecipazione di tutti i cittadini valdostani. Ad oggi che riscontri avete sulla partecipazione? Perché ha voluto mettere in atto quest’azione di condivisione?

« Abbiamo voluto coinvolgere il più possibile i cittadini, le associazioni, gli enti e chiunque volesse partecipare attivamente con idee e suggerimenti. Sono convinto del valore aggiunto che una programmazione partecipata, compiuta da tecnici competenti così come da cittadini e portatori di interesse può apportare a un documento così importante e strategico. Partecipare significa potere incidere sulle scelte e sullo sviluppo della comunità locale in materia di salute e benessere sociale contribuendo così anche all’efficacia delle azioni individuate e alt tempo stesso abbiamo voluto evitare il rischio dell’autoreferenzialità di pensiero e di azione. Risposte ne stiamo avendo anche da semplici cittadini e ci auguriamo che davvero ci sia voglia di partecipare.« 

Ces jours-ci la polémique sur la ‘fuite des sanitaires’ de la Vallée d’Aoste est revenue au premier plan.  Est-ce que vous estimez que l’examen de français soit la principale raison pour laquelle les professionnels de la santé ne concourent pas aux positions sanitaires existantes dans notre Région?”

“Le problème n’est pas la langue. Sur tout le territoire national il y a pénurie de personnel sanitaire de tous les niveaux. Ce n’est pas le Français qui est responsable du manque de personnel et de la difficulté de l’embaucher. Le fait que, lors du dernier concours d’infirmiers organisé dans notre Région, sur 199 inscrits, 116 ne se sont pas présentés, en est la preuve. Des 44 qui ont effectué le test de français, 39 l’ont passé. Le problème existe, de toute façon, et pour cela nous avons demandé à l’Agence USL de la Vallée d’Aoste de préparer un plan d’attractivité en mesure de dépasser les criticités actuelles. En outre, en tant que Gouvernement, nous avons travaillé pour proposer une indemnité d’attractivité pour les médecins et les infirmiers”.

Una norma presente nel bilancio regionale che l’aula consigliare si accinge a votare?

Sì. Rispetto alla legge di stabilità, la grossa novità per quanto riguarda la Sanità è proprio questa norma che prevede, appunto, un’indennità di attrattività per medici ed infermieri. Si tratta di un investimento cospicuo che il governo ha deciso di mettere in atto, insieme ad altre iniziative legate al benessere dei lavoratori ed al clima aziendale che riguardano invece più direttamente l’Azienda USL. Una regione come la nostra si trova a fare i conti con la concorrenza non solo delle regioni italiane, ma soprattutto con Svizzera e Francia che dal punto di vista economico e della flessibilità della turnistica sono molto allettanti. Per questi motivi è necessario agire proponendo azioni concrete affinché i professionisti sanitari si trovino nella situazione di poter scegliere la nostra regione come luogo ideale per esercitare.

Fonds PNRR, quels sont les projets mis en place pour la Santé Valdôtaine?”

“L’Assessorat sera engagé dans les prochains mois dans la gestion de fonds relatifs à deux des missions du PNRR:  la MISSION 6 – Santé, et la MISSION 5 – Inclusion et Cohésion. En ce qui concerne la première, les fonds du PNRR seront en grande partie consacrés à la réorganisation de la santé territoriale: on financera les dépenses d’investissement relatives aux “Case della Comunità” et au premier des deux “Ospedali di Comunità” (qui devront être réalisés dans notre territoire comme structures intermédiaires), à une Centrale Opérationnelle territoriale, ainsi qu’à une modernisation des technologies informatiques et radiologiques fournies par l’Agence USL. Par contre, nous attendons des indications définitives et complètes sur les lignes d’intervention du PNRR pour la mission numéro 5, celle consacrée aux interventions dans le domaine social”.

Un’ultima domanda personale, come vorrebbe fosse ricordata la sua azione politica tra dieci anni?

L’obiettivo è che la sanità in Valle d’Aosta possa migliorare dal punto di vista organizzativo, di risposte verso il territorio, un sanità più vicina al paziente e ai bisogna della persona. Mi piacerebbe si potesse ricordare questi aspetti, il che vorrebbe dire essere riusciti a concretizzarli e a portare avanti un’idea di sanità moderna, rispettosa della persona e attiva su un territorio comunque difficile come quello della nostra regione.

Articles Similaires
CultureNews

Concours Abbé Trèves: les candidatures sont ouvertes jusqu'au 10 mars

Afin d’encourager les jeunes à s’exprimer et à créer en langue française, la Section de…
Continuer
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Skiroll: grazie alla maggioranza regionale arriva un circuito nel comune di Brusson e l'allungamento del circuito di Bionaz

Lo skiroll è uno sport praticato soprattutto in estate su strade asfaltate, nato per consentire…
Continuer
du Conseildu Gouvernement RégionalLe groupe Conseiller

Covid19 - Il Presidente Lavevaz scrive al ministro Speranza

Il Presidente della Regione Erik Lavevaz nella mattinata di oggi, mercoledì 19 gennaio, ha scritto…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione