La JeunesseLa vie de l'UnionNews

Élection du nouveau Comité de la Jeunesse Valdôtaine

Frédéric Piccoli, nouveau Animateur principal de la Jeunesse Valdôtaine

Vendredi 22 janvier, en mode online, avec première convocation à 20h15 et seconde convocation à 20h45 s’est tenue l’Assemblée Générale de la Jeunesse Valdôtaine. Quatre points à l’ordre du jour : l’approbation du budget, les communications de l’Animateur principal sortant, l’élection du nouveau Animateur et l’élection du Comité de coordination.

En présence des inscrits, on a procédé à la présentation du budget 2020 adopté à l’unanimité. Ensuite Daniele Grange a pris la parole pour faire une synthèse sur le travail accompli par le Comité en place depuis le mois d’août 2020 : « Nous avons vécu des mois difficiles, nous n’avons pu être présents sur le territoire à cause de cette grave pandémie qui ne nous a pas permis de nous rencontrer. Nos relations ont été fortement modifiées. Au cours de ces quelques mois de travail, nous nous sommes donné quelques objectifs : commencer un parcours de construction pour un nouvel avenir de la Jeunesse, récuser les rapports avec les organes de l’Union valdôtaine et la révision de nos statuts » Grange a ensuite fait une analyse des résultats des élections locales qui ont eu lieu en septembre 2020 « Nous sommes très satisfaits du résultat de cette élection qui voit de nombreux jeunes de la Jeunesse élus dans les administrations communales. » 

L’Animateur a rappelé son parcours dans les Jeunesses, commencé en 2012 avec Joël Farcoz, en mettant en évidence que ce n’était pas la première fois qu’une double candidature pour le rôle d’Animateur se produisait, « Occuper le rôle d’Animateur -déclare Grange- a été pour moi un grand honneur, mon espoir est que pour mon successeur il en sera de même« .

On a donc procédé au point 3 de l’ordre du jour : élection du nouveau Animateur et du Vice.

Frédéric Piccoli a pris la parole pour la première liste de candidats : « Notre candidature naît au mois de décembre, une candidature voulue par un groupe de travail constitué sur trois principes : le temps disponible pour pouvoir consacrer à la Jeunesse, la garantie de pouvoir être présents en Vallée d’Aoste au cours de l’année et l’activité proposée. Sur la base de ces trois principes, mon nom a finalement été proposé comme candidat à la fonction d’animateur principal »

Il a exposé le programme structuré sur des objectifs et une planification de moyens à mettre en œuvre en vue de la réalisation concrète des points explicités : « Le rôle de la Jeunesse est de former une génération de Valdôtains, non de travailler pour créer un politicien pour chaque génération. Il est nécessaire de former une classe dirigeante qui représente les Valdôtains dans les différents lieux de la vie sociale et administrative de la Vallée d’Aoste. Notre équipe propose un projet de formation culturelle et politique qui ne soit pas exclusivement lié à l’histoire. Nous ne sommes pas des historiens mais des membres d’un mouvement de jeunesse politique.  Nous devons à nouveau parler de fédéralisme global et redonner de la valeur au territoire, car ce sont les principes de la Jeunesse valdôtaine. Un autre objectif est d’enquêter sur « Qu’est-ce que la Vallée d’Aoste aujourd’hui ? » C’est-à-dire comprendre quelle est la réalité sociale et économique de nos vallées et de nos villages afin d’essayer de trouver des solutions aux problèmes qui nous seront exposés

La Jeunesse, parmi le statut de l’Union Valdôtaine, a droit à avoir un représentant au Comité Fédéral, nous croyons que celui qui représentera la Jeunesse dans cet organe ne devra pas avoir un rôle passif mais actif en portant nos réflexions sur les grands thèmes de la politique valdôtaine. 

Un autre point important sera de construire une contribution concrète pour le processus de Réunification, même s’il s’agit d’un parcours qui, à ce jour, n’est pas clair s’il sera aussi simple et immédiat. Nous devons, enfin, revenir à travailler pour recréer un réseau au niveau européen avec les peuples frères et, au niveau italien, il est nécessaire de revendiquer une place dans les instances nationales comme le Conseil National des Jeunes, reconnu par la loi depuis quelques années et surveillé par de nombreux autres mouvements de jeunes exclus, à ce jour, des autonomistes.

Pour atteindre ces objectifs, nous avons identifié dans les commissions internes les instruments les plus performants. Des deux Commissions déjà existantes, la Commission Culturelle s’occupera de construire les parcours de formation et de créer des articles pour le nouveau journal en ligne de l’Union Valdôtaine « Le Peuple Valdôtaine » tandis que cette politique deviendra un lieu de confrontation entre les inscrits et un lieu où se créeront des propositions sur les grands thèmes de la politique valdôtaine. Nous proposons également la création d’une troisième Commission dédiée à la confrontation entre les jeunes administrateurs élus dans nos communes et inscrits à la Jeunesse Valdôtaine.« 

Le mot est donc passé, pour la deuxième liste, à Emile Gorret : « Je veux remercier le Comité sortant avec lequel j’ai travaillé ces derniers mois. En tant que groupe, nous croyons que faire partie de la Jeunesse en ce moment historique revêt une valeur encore plus forte et importante. J’ai eu la chance de faire partie de la Jeunesse quand étaient encore présents Joël Farcoz et Robert Camos, années où nous avions un nombre important d’inscrits, avec une forte participation de toutes les vallées, l’élément de force était le groupe. Je suis convaincu qu’à la base d’une renaissance de la Jeunesse doit se trouver une volonté de construire un groupe, volonté qui s’est perdue ces dernières années. Notre objectif est de retrouver un esprit d’appartenance à la Jeunesse, revenir aux chiffres des années d’or ne sera pas facile, mais grâce à une base solide, nous pourrons construire un projet satisfaisant et très riche. Tant de choses à faire qui demanderont du temps et de l’engagement, c’est pourquoi je propose une équipe de personnes volontaires et capables. Notre programme s’articule autour de plusieurs points, mais le plus important est la valorisation du territoire et de ses œuvres. Un autre objectif sera le dialogue avec les différentes forces autonomistes présentes sur le territoire et le renforcement des rapports avec les mouvements autonomistes en dehors du territoire valdôtain. La Jeunesse doit être le mouvement moteur de la nouvelle maison des autonomistes, elle a l’obligation morale d’adopter les politiques nécessaires pour créer les conditions d’une future réunion des mouvements autonomistes valdôtains. Nous voulons dialoguer avec tous les mouvements qui se reconnaissent dans les valeurs unionistes. Pour accroître l’adhésion à la Jeunesse, nous proposons deux très jeunes au Comité, un choix qui démontre notre volonté d’écouter les nouvelles générations. Nous proposons une série d’événements, avec des professionnels, visant à faire connaître le territoire pour que les jeunes Valdostani puissent trouver dans la Jeunesse intérêt et motif de participation. Toute mon équipe et moi-même vous promettons engagement, cœur et dévouement pour retrouver une Jeunesse forte comme dans les années d’or. »

À la fin de l’exposition des programmes, on est alors passé au vote secret qui a désigné Frédéric Piccoli nouveau Animateur principal de la Jeunesse Valdôtaine et Christian Jeantet comme Vice-animateur. Les résultats : 42,9% abstenus, 40% Piccoli-Jeantet et 17,1% Gorret-Scapoli.

À la suite du résultat, Piccoli a proposé à la section de La Thuile de donner un nom à insérer dans le nouveau Comité afin qu’il y ait une plus grande représentation du territoire. La proposition bien accueillie par la section s’est concrétisée sous le nom de Davide Grange

L’Assemblée générale a ensuite élu le nouveau Comité de coordination pour l’année 2021, composé de : Frédéric Piccoli (animateur principal), Christian Jeantet (vice-animateur et secrétaire trésorier), Sylvie Hugonin (secrétaire verbalisant), François Béthaz, Federico Cabraz, Renée Glarey, Davide Grange, Elizabeth Pastoret et Sylvie Proment.

L’Assemblée s’est clôturée par l’intervention de Alexandre Bertolin, anciens animateur : « Je souhaite à tous un bon travail, j’espère que ce résultat qui voit la victoire des abstenus n’est pas la tentative de quelqu’un de remettre la main sur la Jeunesse valdôtaine. Par contre, si ces 43% représentent une troisième vision, un autre projet de la part des membres de la Jeunesse serait bien de pouvoir se mettre autour d’une table et y travailler tous ensemble. Je vous invite tous à nous retrouver avec le groupe de Frédéric pour nous parler et construire ensemble une Jeunesse collective et unie. » 

Perron Genny

Articles Similaires
La vie de l'Union

Racconti dalle Cime

Abitiamo sulle montagne, pascoliamo le nostre mucche in cime così alte che solo le marmotte lo…
Continuer
La vie de l'UnionLe ComitéLe débat

RAISONNEMENT ET RESPECT AVANT TOUT

L’Agence USL de la Vallée d’Aoste cherche 80 infirmiers et annonce un concours. 78 sont admis…
Continuer
La vie de l'Union

LE COIN DES PRÉSIDENTS DE SECTION - ISSOGNE: Frédéric Ceretto

Frédéric Ceretto, 33 ans, licence en Ingénierie Mécatronique et professeur de Électronique…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione