CultureLe débat

École. Faisons le point!

Je déclare que je suis dans le monde de l’enseignement depuis quelques années et que certains mécanismes du système scolaire ne me sont pas encore clairs. Dans la limite de mes connaissances, je ferai une brève analyse de la situation du monde scolaire en Vallée d’Aoste. Les sujets étant nombreux, je préfère les analyser individuellement, un à la fois.

Dans cette période particulière, avec l’urgence Covid-19 et l’imposition de l’enseignement à distance, j’ai commencé à remarquer les différents problèmes qui existent dans notre École Valdôtaine.

Le premier problème sont les limites de compétences régionales dans le secteur scolaire de la Vallée d’Aoste.

Par exemple, quand on a organisé des concours extraordinaires pour le personnel scolaire avec 3 ans de service, des problèmes se sont déjà posés concernant le type d’épreuve d’examen du concours: puis, en raison de l’urgence sanitaire, le problème de faire les sélections en toute sécurité s’est posé. On a donc proposé de réaliser le concours comme ceux organisés dans les provinces autonomes de Trente et Bolzano.

L’État a rejeté la proposition, mais l’idée a été proposée par certains professeurs à l’assesseur à l’Education de la Vallée d’Aoste, en invoquant la question de l’autonomie régionale, toute similaire à celle de Trente et Bolzano. L’assesseur a répondu que cela ne pouvait pas être possible, notre Statut et Règlements nous permettant pas de décider comment choisir le type de concours pour sélectionner le personnel scolaire, mais plutôt que on devrait commencer à procéder à sa Régionalisation.

Une question s’est posée spontanément: comment est-il possible que les provinces autonomes de Trente et Bolzano ont pu effectuer ces changements si elles ont la même autonomie que nous?

Simple: à partir de 1972, ils ont commencé à s’entendre avec l’État pour avoir plus de compétences et de pouvoir de décision dans le secteur scolaire, le tout pour protéger les différentes minorités et les types d’écoles connexes (italienne, allemande et ladine). Et qu’avons-nous fait cette année-là en Vallée d’Aoste?

Nous n’aurions pas dû protéger également nos groupes minoritaires, en créant des écoles différenciées comme à Trente et Bolzano? Ne pourrions-nous pas utiliser nos particularismes pour avoir plus de compétences et de pouvoir de décision sur nos écoles?

Et maintenant, nous parlons de cette fatidique Régionalisation de l’ École Valdôtaine comme solution à tous les problèmes de compétences. Quelque chose a-t-il été fait jusqu’à aujourd’hui? Si oui, qu’est-ce qu’a été fait? Je suis dans le secteur scolaire depuis 6 ans, et je peux dire avec certitude que non, rien n’a été fait!! 

Nous devons commencer à prendre cette question sérieusement et commencer ce Processus de Régionalisation dès la prochaine Législature Régionale: il faut des années pour aboutir à ce projet très important, c’est vrai, mais si nous ne commençons pas, nous ne finirons jamais avec cette question!

Frédéric Ceretto

Articles Similaires
CultureDu Territoire

L’albergo dove nacque la sfida del Cervino

L’Hôtel Mont Rose di Valtournenche ”Una piccola foresta di pini circonda l’albergo di…
Continuer
Le débat

L’école de la montagne

Je ne connais pas personnellement Hervé Barmasse, mais il m’est arrivé de le croiser deux fois.
Continuer
FédéralismeLe débatMonde Francophone

Jurassiens et Valdôtains, une amitié de longue date

C’est en 1971 que trois mouvements autonomistes et fédéralistes, représentant des communautés…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione

 

La vie de l'UnionPolitique

Notre projet? Tradition et modernité.

Vaut la peine d'être lu...