Monde Francophone

A propos de Francophonie…

La VDA région francophone, célèbre aussi la semaine de la Francophonie par de multiples initiatives, ainsi le Peuple vous propose un rendez-vous à ce sujet, ouverte à tous ceux qui souhaitent approfondir ce débat.

La Francophonie : Une politique pour la culture, l’éducation et les droits de l’homme dans le contexte de la mondialisation

A l’occasion  du 20 mars , date qui célèbre partout dans le monde la Francophonie et en particulier la ratification du Traité de Niamey qui a marqué sa naissance institutionnelle en 1970, voici quelques éléments qui marquent et caractérisent globalement la politique francophone. Pour apporter ces éléments, il faut tout d’abord analyser le concept de francophonie ainsi que les  trois grands axes qui représentent les missions prioritaires dont s’est dotée la francophonie .

Histoire et évolution du concept

L’histoire nous apprend que à l’origine, à la fin du XIX siècle, la francophonie était un concept essentiellement linguistique, c’est le géographe Onésime Reclus qui utilisa ce terme en premier, vers 1880, dans l’ouvrage « France, Algérie et colonies » cette première « francophonie » rassemblait les locuteurs et parlants français, nombreux dans le monde du fait de l’impact colonial et de la puissance de la France. La deuxième francophonie fut celle de Senghor. Le terme connait un renouveau dans les années 60 dans le contexte des « jeunes indépendances ».La francophonie

se définit alors fille de la décolonisation et se situe dans le cadre plus vaste de la reconstruction post coloniale sur les débris des empires coloniaux. Ce furent ainsi les « pères fondateurs » Léopold Sédar Senghor, Hamani Diori, Habib Bourguiba et Norodom Sianouk présidents respectivement du Sénégal, du Niger, de la Tunisie et roi du Cambodge qui donnèrent un nouvel élan et renouveau à la communauté culturelle, une sorte de « Commonwealth à la française » issue du traité de Niamey ainsi que l’Agence de coopération culturelle et technique(ACCT) prévue par le traité.

Enfin avec la troisième francophonie mondialisée, celle du XXI siècle, on passe des communautés post coloniales aux ensembles mondialisés et de dialogue interculturel qui sont aussi un espace de solidarité qui répond à la question de l’utilité géopolitique de la francophonie. Cet espace désigne également les différentes institutions qui œuvrent dans le cadre de la Francophonie institutionnelle. Il s’agit en particulier, au niveau intergouvernemental, de l’Organisation internationale de la Francophonie l’OIF, des Opérateurs directs de la Francophonie : l’Agence universitaire de la Francophonie(AUF), l’Association internationale des Maires francophones (AIMF), TV5 MONDE, l’Université Senghor d’Alexandrie).

Les grands axes de sa mission :

La Francophonie est marquée par la diversité des raisons et des motivations d’adhésion de ses membres, depuis ses débuts cependant elle rassemble à partir des liens linguistiques, un ensemble géopolitique autour de valeurs communes qui ont pour but :

  • paix, démocratie, et droits de l’homme
  • langue française, formation et éducation
  • diversité. Linguistique et culturelle

À suivre…

Sylvie Bancod – Spécialisée en Francophonie et Relations Internationales au sein de Uni-Lyon 3

Articles Similaires
Monde Francophone

A propos de Francophonie…

Deuxième article signé par Sylvie Bancod pour la rubrique « a propos de Francophonie… » Pour…
Continuer
FédéralismeLe débatMonde Francophone

Jurassiens et Valdôtains, une amitié de longue date

C’est en 1971 que trois mouvements autonomistes et fédéralistes, représentant des communautés…
Continuer
Monde FrancophoneNews

Vivement demain !

L’édito de Laurent Escure, Secretaire Génèral du Syndicat UNSA de France soigné par Guido…
Continuer
se sei un autonomista e ti piace il progetto Peuple Valdôtaine Blog
Scrivici!

Saremo felici di contattarti e darti il tuo spazio di espressione

 

Evénements

Exposition « Les Valdôtains dans le monde, hier et aujourd’hui »

Vaut la peine d'être lu...